Après un long déclin, le textile recrée plus de 10 mille emplois !

Un workshop sur l’intégration des jeunes et l’employabilité dans le secteur du textile et habillement a été organisé ce mardi 8 mai 2018 à Tunis,  en présence de Slim Feriani, ministre de l’Industrie et des PME, Saida Ounissi, secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’initiative privée, Rita Adam, Ambassadeur de la Confédération Suisse, Sébastien Ioannitis-McCol, chef du projet GTEX Tunisie, Ghazi El Biche, président de la Commission formation à la Fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH).

Lors de ce séminaire, le chef du projet GTEX Tunisie Sébastien Loannitis-McColl, a présenté le programme global sur le textile et l’habillement « GTEX Tunisie ». Il est financé par la Suisse à hauteur de 4 millions de dinars et exécuté par l’ITC en partenariat avec les ministères de l’Industrie et des PME, de la Formation professionnelle et de l’emploi et du Commerce avec le concours de toutes les structures d’appui du secteur textile-habillement.

Ce projet  concerne la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, le Kyrgyzstan le Kazakhstan, et s’articule autour de deux principaux axes, à savoir  l’amélioration de la performance de l’écosystème et des structures d’appui pour qu’elles puissent fournir les meilleurs services possibles au tissu industriel et le renforcement de la compétitivité des entreprises bénéficiaires en les assistant sur des problématiques managériales, productives, environnementales…

Sébastien Ioannitis-McCol, a précisé qu’il s’agit aussi  de promouvoir le secteur du textile et habillement et de créer des postes d’emploi pour les jeunes tunisiens.

Pour sa part, le ministre de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises, Slim Feriani, a affirmé à Africanmanager que  le secteur du textile et Habillement joue un rôle très important dans la réalisation des équilibres économiques et sociaux, l’amélioration de la balance commerciale, le développement du climat d’investissement, les exportations ainsi que la création d’emploi.

Il a ajouté que « nous avons tout un programme avec la Suisse dont l’objectif est de renforcer le secteur et inciter les jeunes à intégrer le marché du textile qui demeure un vecteur clé dans la création d’emplois.», a-t-il souligné.

Feriani, a également précisé que « depuis un an, le secteur du textile & habillement n’est plus dans la crise, grâce aux mesures de redressement qui ont été prises par le gouvernement au profit de secteur qui représente une manne de croissance économique. Nous avons également enregistré une demande importante au niveau de la main d’œuvre. De même, il y a environ 10 mille emplois vacants dans le secteur en question », a-t-il dit.

Le ministre a ajouté que ce secteur constitue l’un des principaux piliers de l’industrie manufacturière non seulement en termes d’emplois, étant le premier pourvoyeur d’emploi  avec près de 158 662 employés (représentant 32% du total des industries manufacturières), mais aussi en termes de nombre d’entreprises, près de 1609 à fin 2017 (représentant 31% du total des industries manufacturières) et dont 83% sont totalement exportatrices.

Et d’affirmer que « en dépit de tous les bouleversements et les changements survenus aussi bien au niveau national qu’international, ce secteur a pu conserver  tout son poids dans l’industrie tunisienne notamment en termes d’exportations atteignant les 6 280,7 MDT, soit 2299.1 M€, en 2017,  enregistrant une évolution de 16,41% en Dinars et de 1.09% en Euro par rapport à l’année 2016 (deuxième position en termes d’exportation après les IME avec 20% du total des exportations des industries manufacturières).

Quant aux importations, elles se sont établies à 5101.2 MDT soit 1864.7 M€ enregistrant ainsi une hausse de 20.06% en dinar et de 4.33% en euro par rapport à l’année 2016, ce qui a engendré un taux de couverture de 123%.

Cette reprise des exportations s’est confirmée durant le premier trimestre 2018 atteignant les 1877.3 MDT soit 631.5 M€ et  enregistrant une hausse de 25,63% en dinar et de 3,42% en euro comparativement avec la même période de 2017.

Les importations se sont établies à 1358.8 MDT soit 457.0M€ enregistrant ainsi une hausse de 17.18% en dinar et une baisse de  3.58% en euro par rapport à la même période de l’année 2017 réalisant ainsi un taux de couverture de 138%.

Cette reprise reflète  ainsi un regain de confiance et d’intérêt de nos partenaires internationaux et l’engagement des entreprises du secteur dans une nouvelle dynamique de croissance offrant une grande flexibilité, une large réactivité et un haut niveau de qualité », a-t-il noté.

Sur un autre volet, le ministre n’a  pas manqué de souligner  que « le gouvernement tunisien continue à soutenir ce secteur sur tous les plans notamment par l’instauration d’une batterie de programmes et de mécanismes d’appui dans le but de renforcer son positionnement sur le marché international et national et l’aider à réussir sa montée en gamme en passant de la sous-traitance activité dominante vers la co-traitance et le produit fini créant ainsi une plus importante valeur ajoutée ».

Source : africanmanagerhttps://africanmanager.com

Noter cette annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial