À 13 ans, ce jeune tunisien est déjà une graine d’entrepreneur (VIDÉO)

13 septembre 2018 à la une, Actualités

33 total views, 1 today

Invité de la radio Express FM, Amine Kannou est un jeune entrepreneur tunisien de 13 ans!

Lançant son entreprise dans le domaine du commerce en ligne et de l’import-export , celui-ci sera présenté, comme de nombreux autres autre, dans le cadre du “Junior StartUp Day” qui se tiendra à la maison de jeunes de Sidi Bou Saïd, dimanche.

“Mon entreprise est une entreprise d’import-export, de commerce en ligne. Je dois donc tout le temps importer et exporter” a-t-il expliqué ajoutant qu’il se doit ainsi d’être au fait de la chose publique, politique et de ce qui se passe à travers le monde.

Sa plateforme consiste à mettre donc en relation acheteurs et vendeurs tunisiens et étrangers, et à se faire une commission de 15%: “Mon business model est celui d’Amazon”, le géant américain du commerce électronique précise-t-il.

“J’importe aussi des produits qui ne sont disponibles en Tunisie pour les vendre ici” affirme-t-il, “principalement des produits informatiques, électroniques …tout ce qui peut servir aux jeunes”.

Concernant le volet export, ce sont principalement les produits artisanaux qui sont visés par Amine: “Ils se vendent beaucoup à l’étranger” a-t-il estimé. “Ensuite, pourquoi pas viser plus tard les composants électroniques. On a de plus en plus de marques qui se développent ici en Tunisie”.

Amine Kannou se donne trois ans pour générer les fonds nécessaires: “J’ai besoin entre 100 et 120 mille dinars” pour que son entreprise aille dans le bon sens explique-t-il avant d’espérer générer son “premier million dans les 5 ans”.

Jeune élève en deuxième année secondaire, il affirme que sa passion pour le commerce est née de ses échanges avec son grand-père: “Je n’ai pas de membres de ma famille qui sont dans le commerce ou le business. C’est plus mon grand-père, dont je m’inspire beaucoup d’ailleurs, qui m’a parlé de tout ça et ça m’a intéressé”.

“Je m’inspire aussi de l’acteur Dwayne Johnson. Il a commencé avec 7 dollars en poche. Il dit qu’il avait derrière lui un mur, à gauche un autre, et à droite un dernier, il ne pouvait donc qu’avancer, que réussir et il a réussi” relate le jeune homme.

Interrogé sur la possibilité d’un échec, le jeune garçon rétorque: “Alors j’essayerai autre chose”.

Le premier Salon “Junior Startup day” se déroulera le 09 septembre à la maison des jeunes de Sidi Bou Saïd. Plusieurs jeunes âgés de 10 à 15 ans viendront pitcher et expliquer leurs projets face à des chefs d’entreprises, des sponsors et des personnalités du monde entrepreneurial.

Source : https://www.huffpostmaghreb.com

Noter cette annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial