Reine du chiffre d’affaire, Tunisie Télécom renoue avec la croissance positive

10 octobre 2018 à la une, Actualités

41 total views, 1 today

Le deuxième trimestre de l’année 2018 a été marqué par une croissance significative de 10,7% du chiffre d’affaire total du secteur des télécommunications (ORPT, MVNO & FSI) par rapport au deuxième trimestre de 2017 (soit 71,9 M. TND supplémentaires en un an), ce qui représente un bon signe pour le développement du secteur en 2018. C’est ce qu’indique le dernier rapport de l’INT (Instance Nationale de Télécommunication) sur les résultats des opérateurs dans le secteur des télécommunications.

Cette augmentation des revenus s’explique selon la même source par l’augmentation du nombre d’abonnements et du trafic des différents services de télécommunication. De fait, le chiffre d’affaires total du secteur des télécommunications (ORPT, MVNO & FSI) a enregistré une croissance significative de 4,8% au cours du deuxième trimestre de 2018 par rapport au trimestre précédent (soit 33,9 M.TND supplémentaires) et une hausse de 10,7% par rapport au deuxième trimestre de 2017 (soit 71,9 M.TND supplémentaires en un an).

  • Le bond de plus de 19 MDT de TT

Et l’INT de témoigner que «la plus importante hausse du chiffre d’affaire est celle enregistré par Tunisie Télécom (l’opérateur historique), soit 18,9 M.TND supplémentaires en seulement un trimestre, suivi par Ooredoo Tunisie avec 5,9 M.TND supplémentaires». Et d’affirmer que «en comparant ce trimestre par rapport au deuxième trimestre de 2017 on observe une hausse globale du chiffre d’affaire dont la plus importante est celle de Tunisie Télécom (soit 32,8 M.TND supplémentaires en un an), suivi par Ooredoo Tunisie (soit 19,2 M.TND supplémentaires en un an)».

Dans le détail, à la fin du TR2-2018, le CA des autres revenus de Tunisie Télécom a évolué de la moitié par rapport au trimestre précédent (soit 9,8 M.TND supplémentaires). En outre, toujours selon les chiffres de l’INT, «on observe une croissance du CA de la data fixe de l’ordre de 14,8% (soit 7,7 M.TND supplémentaires) ainsi que le CA de la data mobile de l’ordre de 12,1% (soit 3,7 M.TND supplémentaires) ». L’INT explique que «les revenus des services de téléphonie mobile et fixe ont légèrement diminué respectivement de 1,8 et 0,5 M.TND, à la même période. Par contre, en étalant la comparaison au TR2-2017 on observe une hausse du CA de toutes les activités à l’exception de la téléphonie fixe (soit 1,6 M.TND en moins en un an)».

On retiendra de tout cela une reprise de l’évolution du chiffre d’affaire de Tunisie Télécom (TT), avec une croissance de 9.5% au 1er semestre 2018 par rapport au second semestre de 2017. TT revient ainsi vers une croissance positive avec un score élevé et même le meilleur dans le secteur. Un taux de croissance jamais atteint depuis 2010. D’ailleurs, sur la période d’avant, le chiffre d’affaire accusait même une baisse de 5.3%.

On remarquera que Fadhel Kraïem avait succédé en octobre 2017 à Nizar Bouguila à la tête de l’opérateur historique. Ces résultats de TT seraient pour ainsi dire le cadeau du 1er anniversaire du retour de Kraïem au bercail. Un cadeau que pourrait lui faire le personnel de TT à qui revient, sans aucun doute, le mérite de ce réveil et de ce retour dans le positif.

  • Et Comment va le reste du secteur ?

Chez le reste du secteur, l’INT remarque une croissance du chiffre d’affaire enregistrée par tous les services de télécommunication au cours du deuxième trimestre de 2018 par rapport au trimestre précédent. La plus importante croissance est celle enregistrée par le service de la data fixe (soit un taux de croissance de 10,6%), suivi par la téléphonie mobile (soit un taux de croissance de 5,0%). L’analyse des chiffres d’affaires de ce trimestre par rapport au deuxième trimestre de 2017 par l’INT la mène à conclure une baisse légère du revenu de la téléphonie fixe (soit un taux de décroissance de 1,2%), par contre il y a une hausse du CA de tous les autres services dont la plus importante est celle de la data fixe (soit un taux de croissance significatif de 30,1%).

Selon la même source, le marché de détail est la source majeure des revenus du marché des télécommunications. En effet, au cours du deuxième trimestre de 2018, les revenus du marché de détail représentent une part importante de 72,4% du CA total (soit un total de 537,4 M.TND). En analysant les revenus de ce trimestre par rapport au deuxième trimestre de 2017, on observe une croissance des revenus des deux marchés de gros et de détail, respectivement de 15,1% (soit 26,9 M.TND supplémentaires) et 9,1% (soit 45,0 M.TND supplémentaires). Cela dit, les revenus de gros de la data fixe et des autres services évoluent en plein essor, ils ont enregistré une croissance très importante respectivement de 3714,7% (soit 7,7 M.TND supplémentaires) et 142,7% (soit 15,5 M.TND supplémentaires) à la même période. En revanche, on observe une décroissance des revenus du marché de détail au cours de ce trimestre par rapport au trimestre précédent, due essentiellement à la baisse considérable des revenus de détails des autres services (soit 8,6 M.TND en moins), contre une croissance des revenus du marché de gros de tous les services dont la plus importante est celle des revenus du service de la téléphonie mobile (soit 20,0 M.TND supplémentaires).

Source : https://africanmanager.com

Noter cette annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial